· 

Article 3 - Les phases traumatiques

 

 

Quand on vous annonce votre cancer, le monde bascule, toutes les croyances relatives à cette maladie ressurgissent.

C'est vrai qu'on a fait fort, quand on vous parle de votre tumeur, les professionnels de santé oublient souvent la phraséologie du mot …" TU  MEURS", quand on sait qu'à partir de 3 répétitions votre inconscient crée une nouvelle connexion neuronale…on est vraiment mal parti dès le départ.

 

 

 

De plus dans tout traumatisme quel qu'il soit nous sommes soumis aux 5 phases de Elisabeth Kubler Ross,  ce médecin qui a accompagné des personnes en fin de vie pendant plus de 30 ans, nous dit que nous passons toujours par 5 phases :

 

 

 

  •  Le déni

 

Ce n'est pas possible, on s'est trompé dans les analyses, il y a une erreur, cela va passer, on ne referait pas un petit test pour voir, ou tout simplement ne pas donner suite aux rdv médicaux parce qu'on n'y croit pas

 

  • La colère

Pourquoi cela arrive à moi, mon mari s'en fout, mon employeur aussi d'ailleurs, c'est la faute à mes parents, c'est la faute du médecin annonceur de mauvaises nouvelles, je vais trouver le coupable et lui régler son compte.

   

  • Le marchandage

Oui mais docteur, on ne pourrait pas d'abord opérer et puis faire la chimio, est-ce que l'on pourrait commencer par une petite chimio, ou faire des rayons et pas de chimio, on pourrait attendre quelques semaines pour voir si mon état ne s'améliore pas ?

Le marchandage a pour objectif d'atténuer les effets de la prise de conscience que le mal est là, qu'il soit amené par un accident, une maladie ou un choc psychologique.

 

  • La dépression

La personne prend conscience que le problème est bien là, que la colère n'a rien réglé que du contraire puisqu'elle a généralement dans ce cas précis un côté injuste, elle se rend compte aussi que le marchandage ne donne aucun résultat, à ce moment la dépression peut s'installer.

La profondeur de celle-ci va dépendre de plusieurs facteurs, la personne est-elle en possession de facteurs de résilience qui vont lui permettre de rebondir et la mener dans la phase 5 qui est l'acceptation.

Ou la personne n'en dispose pas et si elle n'accepte pas de se faire aider par un professionnel de l'accompagnement (Coach, psychothérapeute, Hypnothérapeute, …) elle risque de plonger dans une dépression de plus en plus profonde.

 

  • L'acceptation

Tout n'est sans doute pas réglé, mais la personne sent que les ressources pour aller mieux lui arrivent. Elle accepte de vivre cette épreuve sans lutter contre, en acceptant sa vulnérabilité du moment et en canalisant les ressources disponibles pour avancer.

La fixation d'objectifs et de délais pour les réaliser facilitent la projection vers des moments meilleurs

 

Avant d'aborder les 6 phases du processus d'auto guérison, je trouvais intéressant de vous parler de ce modèle, dans la mesure ou la mise en place du processus de guérison ne peut se faire que si on est dans la perspective de l'acceptation.

Je reviens très vite pour vous présenter les 6 phases de l'auto guérison

Voyez notre schéma ci-dessous 

 

Vivez une merveilleuse journée

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0